Royal Swazi

Le Swaziland, pays de 17 363 m2 est un petit territoire coincé entre deux superpuissances africaines que sont le Mozambique et l'Afrique du Sud. Les occidentaux le connaissent pour son taux de SIDA le plus élevé au monde, une éspérance de vie inférieure à 50 ans, et son statut de dernière monarchie absolue d'Afrique. Un constat terrifiant qui, vu d'ici, donne l'idée d'une population en constante souffrance. Mais si tout n’est pas parfait, la réalité sur place n'est pas vécue comme telle...

Partant du principe que l’humain est ce qui définit le mieux un territoire, j’ai parcouru le Swaziland à la rencontre de sa population, pour recueillir leur vision de leur société. Et discuter avec ses hommes et ses femmes a permis de briser l'image que l'on se fait d’un pays aux codes et aux habitudes bien trop éloignés de notre environnement occidental pour pouvoir se résumer à une situation sanitaire ou politique.

Guérisseurs, artisans, guerriers traditionnels, restaurateurs, artistes, tous vivent avec leurs enfants dans un pays qui oscille entre 40 000 de tradition et une modernité qui frappe à sa porte. Et si tous savent que bien des choses pourraient être améliorées, rares sont ceux qui souhaitent voir leur petit paradis basculer dans un avenir qui effacerait à petit feu ce qu'ils sont et d'où ils viennent.

Royal Swazi raconte, à travers une série de portraits, la fierté de ses habitants d'appartenir à un pays dont l'héritage culturel figure parmi les plus riches d’Afrique.